Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rassembleur  d'Etincelles -

Auteure. 5 romans publiés. Dramaturge. Co créatrice de l'acte artistique "Consciences en Convergences" avec la Compagnie Consciences en Scène

Concevoir la vie... Puis l'ôter.

Publié le 19 Octobre 2006 par Sarah Oling in ENTRE VOUS ET MOI... LES MOTS DU LIEN

Comment peut-on concevoir un enfant, exister avec une autre vie qui s'installe en nous, dans le déni le plus absolu, puis dans un geste que je me garderais de tenter d'analyser, abstraire de ce monde-ci cette vie en devenir? L'acte fou, au sens premier du terme, de Véronique Courjault, par trois fois renouvelé, me plonge dans un profond malaise. Si on considère sur le plan éthique que, dès la conception, l'être en devenir possède déjà au coeur de la cellule fécondée, le patrimoine génétique de ses deux parents, et une histoire mémorielle en filigrane, mon malaise se renforce. Il me ramène à ce vicéral manque d'enfant, qui jamais ne s'est comblé,  de l'enfant de l'enfant non né et de toute la lignée devenue inféconde de cet absent-là. Il me conduit de nouveau sur les terres violentes de Pologne où un pan de mon histoire familiale a été à jamais anéanti, parce que les étincelles qui le composait ont été  définitivement empêchées d'être semeuses de vie et de promesse d'avenir.

Au delà du geste de Véronique Courjault, c'est une tragédie bien plus large qui se dessine, celle d'un monde peuplé d'absents irremplaçables qui ne feront jamais souche. Et celà, cette vérité nue là, m'est violence

Commenter cet article
J
Chaque acte de folie d’hommes, de femmes, individuel ou collectif, est un patrimoine dont nous avons la charge. Ces actes qui nous dépassent, nous renvoient inlassablement à cette blessure originelle, presqu’animale. L’humanité, en chacun de nous, nous pousse à refuser cette folie, cette vérité brutale voire indicible, contre laquelle la volonté d’Amour se heurte.
Répondre
C
J'aime bien l'idee que ce blog soit constamment alimente par tes pensees. C'est tout l'esprit de la chose et c'est ce qu'attendent ceux qui se connectent.
Histoire difficile dont j'ai entendu parler en zappant sur les actus en francais.
L'insondable abime de la psyche humaine.
Bisous
Répondre