Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rassembleur  d'Etincelles -

Un écrivain journaliste partage avec vous son univers, ses passions, ses coups de griffe à l'actualité et sa passion de la musique des mots

Une passerelle entre HIPPOCRATE et T’AO- HONG -KING...

Publié le 30 Octobre 2011 par Sylviane Sarah Oling in ENTRE VOUS ET MOI... LES MOTS DU LIEN

 4274451813_d10681b58b.jpg
      Il est des rencontres fondatrices, de celles qui vous ouvrent à une autre compréhension du monde. Il est des êtres passerelle, qui éclairent de leur sagesse le chemin  de  nos existences bousculées. C'est d'une de ces rencontres belles et bonnes qu'est né un ouvrage d'entretiens qui va très prochainement voir le jour et dont je vous livre le préambule...

     

"Ma pratique du journalisme m'a préparée à des rencontres étonnantes. Celle que je fis avec le Docteur Mestrallet me conduisit loin de toute approche normée, par essence réductrice.

Ce fut, en effet, une vraie rencontre. Avec un homme ouvert. Capable de balayer toutes ses certitudes pour partir à la recherche, non d'une parole, mais d'une tradition perdue. Son nom même est prononcé à Lyon et bien au delà par des centaines de femmes, pour lesquelles il représente souvent l'ultime espérance d'une possible conception. Gynécologue obstétricien, ancien interne des Hôpitaux de Lyon, Ancien Chef de clinique, assis sur une solide notoriété et une pratique reconnue de plus de quarante ans en médecine occidentale classique, il a un jour franchi une passerelle , pour aller explorer d'autres voies, subtiles autant qu'inhabituelles, sans renoncer pour autant à sa formation originelle.

Franchir la porte de son cabinet, c'est déjà commencer un voyage. La première fois que j'y pénétrais, je m'attendais à voir venir vers moi un vieux médecin chinois ayant occidentalisé son nom. Un immense couloir clair, avec de petites tables sur lesquelles attendent, ouverts, des livres de peintres ou de calligraphes, des orchidées, de subtils effluves d'armoise... C'est en ce lieu que le Docteur Mestrallet, au cours de causeries devenues mensuelles, accepta peu à peu de mettre en mots la somme de ce qu'il avait découvert, en retranscrivant certains termes médicaux rédigés en chinois classique dans leur écriture d'origine. C'est ainsi qu'il tomba éperdument et irrémédiablement "amoureux" de la Médecine chinoise Antique.
C'est ainsi que me vint l'idée de nommer notre ouvrage commun " Double passerelle entre Asclépios et Huang Di, entre Hippocrate et T’Ao Hong –King "*, en hommage à T'Ao l'ermite, mathématicien, alchimiste et médecin, qui à son époque (452-536), mêlant l'esprit rationnel du mathématicien et une approche non dogmatique de médecin chinois , rédigea divers ouvrages de référence, dont un livre pratique, qu'il intitula Pai yi fang, retranscrivant les 101 recettes médicales qu'il avait élaborées.
Au fil des mots d'une révélation éclairée, l'évidence de partager cette lumière avec le plus grand nombre s'est imposée à moi. Il ne fut pas aisé de convaincre le Docteur Alain Mestrallet de l'importance fondamentale de ce qu'il avait à transmettre et de la nécessité de le faire. En conformité avec une tradition lyonnaise immémoriale, aux trompettes de la renommée, il préfère l’ambiance feutrée d’un petit cénacle d’initiés.
Ces entretiens « sur le vif » témoignent qu’il a su surmonter ses réticences. "
           
Commenter cet article