Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rassembleur  d'Etincelles -

Un écrivain journaliste partage avec vous son univers, ses passions, ses coups de griffe à l'actualité et sa passion de la musique des mots

rencontre avec des passeurs de mémoire

Publié le 11 Octobre 2005 par Sarah Oling in Revue de Presse

Rencontre avec des Passeurs de Mémoire  (article paru dans Kol A Yona  journal de la CJL Rhône-Alpes)
par Christine Slon (de passage à Lyon)

La magie des rencontres tient précisément dans le fait qu'elles permettent parfois de faire dialoguer des univers que rien ne prédisposait à s'écouter et à s'entendre. Un professeur d'histoire-géographie du Lycée Blaise Pascal à Charbonnières, Mme Myriam Delay, donne à ses élèves de classe terminale un travail sur le thème national " Histoire, mémoire familiale et transmission ", avec deux axes de recherche, la Shoah et la guerre d'Algérie. Ce qui devait n'être qu'un pensum supplémentaire à rédiger dans une année déjà bien chargée, prend finalement la forme d'une approche pluridisciplinaire (Histoire, philosophie, atelier cinéma).

Les élèves répartis en groupes travaillant sur l'un ou l'autre des deux sujets partent à la recherche de témoignages de survivants de la Shoah ou d'anciens combattants de la guerre d'Algérie. De leur propre aveu, ni l'un ni l'autre de ces deux sujets ne les concernait directement ou même ne leur étaient familiers. C'est donc avec l'œil et l'oreille de Candide qu'ils abordent leurs premières rencontres et qu'ils réalisent que décidément non, ce travail-là ne serait pas comme les autres parce que de cet univers de l'indicible, de l'ineffable, ils n'ont pas les clés.

Le hasard qui, comme on le sait, fait bien les choses lorsqu'il s'accompagne d'un solide encadrement et d'un sérieux travail de recherche, va mettre sur leur route ceux qui vont devenir les personnages centraux de leurs réalisations. Pour le groupe travaillant sur la transmission familiale de l'histoire de la guerre d'Algérie, ce sera la rencontre avec Bernard Gerland, ancien appelé du contingent, auteur et acteur d'un spectacle-témoignage en tournée dans toute la France, qui leur raconte avec une humilité bouleversante comment un homme en arrive à en exécuter un autre. L'horreur crue de la guerre, celle qu'il n'avait pu décrire à ses propres enfants que récemment, par le biais de l'écriture d'un livre.

La deuxième rencontre se fait par l'intermédiaire du centre de documentation du Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation, où les élèves du groupe travaillant sur la mémoire de la Shoah découvrent les livres d'un membre de notre communauté, Sylviane Sarah Oling. Grâce à l'initiative de leur professeur Mme Delay, les élèves avaient pu participer en début d'année scolaire à un voyage à Auschwitz, accompagnés par Pierre-Jérôme Biscarat, historien, conseiller pédagogique à la Maison des Enfants d'Izieu . Ils en sont revenus naturellement bouleversés mais inquiets à l'idée de ne pas réussir à transmettre leurs émotions à d'autres qui n'auraient pas vécu la même expérience.

Les livres de Sylviane Sarah Oling leur apparaissent comme la solution à leur dilemme. Intégrer une parole vivante, un récit familial, à leur documentaire pour redonner des visages, des noms à cette entreprise industrielle de mort et de déshumanisation. A leur demande, Sylviane Sarah Oling accepte dans un premier temps de les rencontrer pour les accompagner sur le chemin de la compréhension et dans un deuxième temps, un lien fort s'étant tissé au fil des rencontres, d'être filmée, dialoguant avec eux,  pour leur documentaire.

Cette réalisation, qui concoure pour un prix national du documentaire lycéen sur la Shoah, fut présentée en avant-première le 12 mai dernier au Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation. A la suite de la projection, un espace de paroles fut ouvert entre les élèves, Sylviane Sarah Oling et le public composé d'enseignants, d'historiens, de représentants de la communauté, dont le Rabbin Michel Laloum et notre Présidente Catherine Gross, ainsi que de représentants des associations de Déportés, de Résistants, de la LICRA et des membres de la presse locale.

Une projection officielle fut organisée le 17 mai à la médiathèque de Tassin, en présence de Madame Vieux-Marcaud, Vice-Présidente du Conseil Régional Rhône-Alpes, déléguée aux lycées et à la formation initiale qui a apporté son soutien financier au projet et  fit une intervention remarquée. A cette occasion, les deux réalisations ont été présentées par les élèves devant un public nombreux. Un débat riche, animé, émouvant, passionné et passionnant s'établit ensuite entre la salle et les intervenants invités pour l'occasion. Outre Sylviane Sarah Oling et Bernard Gerland, se relayèrent au micro pour répondre aux questions, Mme Erramuzpe, Directrice de la Maison d'Izieu, Mme Bogaert, représentant l'Association pour l'Autobiographie, Maître Iannucci, ancien Bâtonnier de Lyon, Jean-François Forges, historien, et Mme Delay, professeur d'histoire-géographie, initiatrice du projet.

La prochaine présentation médiatique aura lieu au CRAC - scène nationale,  à Valence le 22 juin prochain.

Le film " Passeurs de Mémoire ", présenté par les élèves-réalisateurs et Sylviane Sarah Oling entamera ensuite sa tournée dans les établissements scolaires intéressés le 28 mai prochain, au Collège des Charpennes, devant les classes de 3ème. A la suite du reportage diffusé par FR3 sur le sujet, d'autres contacts sont déjà pris pour une plus large diffusion.

A l'issue de la soirée, les élèves eurent le mot de la fin. L'un d'entre eux souhaita conclure en rappelant avec émotion une phrase que leur avait citée Sylviane Sarah Oling : " Les oublier, c'est les tuer une seconde fois ".


Commenter cet article