Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rassembleur  d'Etincelles -

Un écrivain journaliste partage avec vous son univers, ses passions, ses coups de griffe à l'actualité et sa passion de la musique des mots

Quand Commence la vie?

Publié le 2 Août 2005 par Sarah Oling in ENTRE VOUS ET MOI... LES MOTS DU LIEN

Comment des foetus et des bébés de quelques jours ont pu être "oubliés", pour certains depuis plus de 20 ans, au fond de caissons en plastique? A cette question, je ne tenterai même pas d'apporter une réponse. Ce qui me fait violence, c'est d'avoir entendu ce matin qu'une longue enquête allait débuter pour déterminer ceux de ces non-nés qui pouvaient  légitimement bénéficier d'un enregistrement à l'état-civil et d'une sépulture. Pour les autres, un autre néant leur était réservé: l'incinération.

Au delà de la loi et de la morale, ce sont  mon coeur et mon âme qui hurlent. Cette question éthique -quand commence la vie? - ne peut, à mon sens, être résolue dans la passion. Pour une femme qui a conçu un enfant dans la fureur et l'orage, viol, violence conjugale, misère sociale, la vie et l'avenir que représentent cet enfant peuvent être salvateurs, c'est à elle et à elle seulement d'en décider.

Quand un enfant vient au monde absent et qu'à cette absence s'ajoute une deuxième absence, le non accompagnement de cet ange jusqu'aux portes de ce pays mystérieux, celui de la paix de l'âme, mon coeur se révolte. Gardons-nous de perdre le sens du sacré! C'est peut-être , que nous soyons croyants ou non, la part préservée  de l'enfant que nous fûmes...

Sarah

Commenter cet article

christine 04/08/2005 06:24

Comme toujours, tout le monde etait forcement au courant sur place. Mais meme dans une institution bien organisee, pouvant se refugier derriere des formulaires signes par les familles et des etiquettes collees sur des bocaux, le grain de sable qui enraye la machine est toujours humain. Quel naif empecheur de claser en rond s'est un jour etonne de cette etonnante et encombrante collection defiant les regles d'ethique applicables en la matiere ? Ou bien ses motifs etaient moins nobles et visaient a se venger d'une reprimande ou d'un licenciement, en portant a la connaissance du public une pratique hospitaliere qui apparaitrait scandaleuse sur les ecrans de television ? Dans les deux cas, la souffrance est le motif qui soutend les deux attitudes. Dans le premier cas on maintient un pseudo-secret administratif faute de savoir comment faire face a l'aspect humain et a la reactivation d'une souffrance ancienne, dans l'autre, la souffrance infligee aux familles est le cynique moteur de la decision de porter cette affaire sur la place publique, souffrance dont celui qui denonce le scandale se sert pour arriver a ses fins, quelles qu'elles soient, mais souffrance qu'il ignore et qu'il pietine. Toutes les verites sont bonnes a dire mais pas n'importe quand et pas n'importe comment. Dans ce cas la discretion aurait permis de regler l'affaire dans la dignite et le respect du a tout etre humain.