Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rassembleur  d'Etincelles -

Un écrivain journaliste partage avec vous son univers, ses passions, ses coups de griffe à l'actualité et sa passion de la musique des mots

La somme de l'être

Publié le 22 Avril 2007 par Sarah Oling in ENTRE VOUS ET MOI... LES MOTS DU LIEN

29 Novembre 1919. Cracovie. 19 Novembre 1992. Lyon. Entre ces deux date, des pans entiers de la vie de Mala Esther Szotland, ma douloureuse mère,jamais révélés. 12 Janvier 1921. Karlsrüe. Août 1942. Convoi 24. Auschwitz. 30 août 2002 Lyon. Mon père, Max. Une trace forte dans l'Histoire. Une forme de détachement, de distance souriante, éloignant toute tentative de définition de la nuit et du brouillard qu'il traversa.

Je suis le fruit de ces deux êtres. J'ai traversé leurs terres arides, j'ai porté longtemps sans discernement leurs trop lourds bagages. Puis j'ai laissé enfin place à la vie, pas celle qu'on leur avait spoliée, entre cauchemars et renoncement, non, celle qui accepte le soleil et la lune, les larmes douces et le bonheur d'un matin de printemps.

C'est à celà que je pensais ce matin, en accueillant par ma fenêtre ouverte, la douce caresse d'un souffle de vent. La subtile alchimie qui nous constitue, passé et promesse d'avenir intimement mêlés, nous fait balancer entre rire et larmes, folle espérance et sensation que nos fondations sont mouvantes.

 Il existe un rempart au mal être, solide, constructeur et tourné vers la vie: L'amour. Celui que nous donnons, celui que nous recevons,  celui que nous nous offrons, à chaque jour renouvelé. L'Humain est un funambule. Seul sur sa corde tendue, de midi à minuit, le voilà infiniment fragile. Dès qu'en bas, il aperçoit des regards et entend des voix qui le soutiennent, ses pieds deviennent légers, sa tête reliée au Très Haut. La somme de l'être.

Commenter cet article

Jean-Claude BOULLIAT 25/04/2007 16:13

Oui, il est bon de faire et de refaire, quand le printemps de la vie nous envahit et nous appelle, la somme de nos composantes génétiques et affectives, la somme de notre arbre de vie, des racines enfouies aux branches fleuries ...L'obscurité soustrait, c'est pourquoi cette somme ne peut se faire que dans la douceur et la lumière, douceur et lumière d'une parole et d'une tendresse partagée, douceur et lumière blanche et rouge d'une fleur de pommier, douceur et lumière d'un bercement intime et amoureux où rien ne se soustrait, où le beau le vrai et le bien se complètent, s'additionnent et se multiplient jusqu'à l'exultation de l'être...
Jean-Claude

ChimÚre 24/04/2007 08:05

MTC Sarah, Cherchez et vous trouverez . Mais chercher ne conduit à trouver que si nous cherchons ce qui est en nous et si l’on ôtais les chimères aux hommes, quel plaisir leur resterait-il ?

sarah oling 23/04/2007 14:41

Le sage est en quête de ce qui se révèle à la lumière. Ce qui est caché est alors purifié par cette même lumière, ou dissous, si ce qui se révèle n'est qu'occulte et non étape initiatique... Qui est caché derrière "Chimère"? Un cherchant?

ChimÚre 23/04/2007 07:06

Sarah,
Tu rend manifeste ce qui est caché, et occulte ce qui est manifeste. N'est-ce pas l'oeuvre d'un sage alchimiste ?