Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rassembleur  d'Etincelles -

Un écrivain journaliste partage avec vous son univers, ses passions, ses coups de griffe à l'actualité et sa passion de la musique des mots

Tentative d'approche d'une vision universelle du bonheur

Publié le 4 Mars 2007 par Sarah Oling in ENTRE VOUS ET MOI... LES MOTS DU LIEN

J'ai quinze ans, je crois. Le Rwanda est mon pays. Suis-je Hutu ou Tutsi? C'est important pour vous de le savoir? Mon prénom? Je l'ai su. J'ai oublié... Le bonheur,vous me demandez ce qu'est le bonheur? C'était hier, avant que la terre ne devienne pourpre de la vie de tous les miens, qu'elle a avalée. Vous pouvez me rendre hier?

Je m'appelle Nordu. Je suis Tibétain, en exil intérieur. J'habite Lhassa, mais ce n'est plus qu'une forteresse vide, traversée par des vents mauvais, qui ont pour nom - pillage cultuel, culturel et identitaire-torture- volonté hégémonique. Mon peuple a été dévoré. Mais il est encore debout. Le bonheur? C'est vous, dans l'instant. Vous qui ne nous oubliez pas. C'est le maintien de nos traditions, ailleurs pour l'instant. Ce sont les écoles de Darhamsala, libres mais en errance de notre pays. Le bonheur est contenu dans l'espérance.

Peu importe mon prénom, le lieu où je vis, mon histoire personnelle. J'ai perdu l'être que j'aimais. L'idée même de bonheur me brise de chagrin. Concevoir de vivre, simplement vivre, sans le reflet de celle avec qui le monde avait pris sens m'est violence. Alors qu' autour de moi, tout bouge et se transforme, il me faudra combien de printemps, d'étés et d'automnes avant d'aborder l'hiver de son départ le coeur un peu plus léger? Pourtant, un enfant de notre enfant va naître. Ethan, petit être en devenir, est déjà source et promesse.

Le bonheur. Rien de plus "protéiforme" que la notion de bonheur. Chacun porte en soi son jardin d'Eden, cette vision d'une possible réconciliation avec le monde et soi-même, qui nous fait avancer jusqu'à demain. Et aujourd'hui? Aujourd'hui nous appartient, à nous qui sommes dans un monde presque libre, non enchaînés, non torturés, libres, oui, de communiquer, par Internet ou autrement, de lire ou pas, ce que nous désirons, d'espérer légitiment des lendemains meilleurs. Libres surtout d'être, dans la mesure de nos moyens, les possibles acteurs de la libération de ceux qui ne le sont pas...

Commenter cet article

Dung 05/03/2007 01:23

Chere Sylviane, 
Sachant à qui fait référence le troisième paragraphe, je me permets de te signaler que son petit fils est né ce jour le Dimanche 4 mars à 20h11. Cependant, je me permets de rectifier une légère erreur, son prénom est ETHAN
Magali et Dung, deux heureux parents

Jean-Claude BOULLIAT 04/03/2007 11:28

Que d'idées se bousculent, que de rêves, que d'attentes, que de désirs d'un Autre avec lequel/laquelle chaque regard, chaque pincement de la corde des mots, chaque geste résonnerait à l'infini dans les jardins du coeur, du corps et de l'esprit... Mystérieuses et merveilleuses alchimies du Moi qui se découvre dans un Autre qui se révèle en lui-même ... Jean-Claude