Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rassembleur  d'Etincelles -

Un écrivain journaliste partage avec vous son univers, ses passions, ses coups de griffe à l'actualité et sa passion de la musique des mots

Ecriture d'enfance

Publié le 10 Juillet 2005 par Sarah Oling in Articles publiés par Sarah Oling

Ecriture d’enfance… Ecriture d’en France…

 Du plus loin qu’il m’en souvienne me restent, tenaces, les sensations grisantes de cette plume d’enfance que je faisais crisser sur des supports hétéroclites. Tout était, devait être, devenait, feuille de papier.  Rebelle, infiniment rebelle, fut ma première sergent-major, que je m’appliquais maladroitement à dompter, déjà.

 L’enfance… Combien j’étais fière d’apprendre à écrire cette langue française que je n’avais pas reçue en partage ! Un univers s’offrait à moi, peuplé de mots magiques, dont j’essayais d’en extraire le sens caché. Déconfiture, par exemple… Mes premiers rires de plume me vinrent de ce mot  au goût sucré.  Pleins, déliés, majuscules, minuscules, par la grâce d’instituteurs éclairés, tout devenait jeu  En cet âge, d’autres mots s’offrirent à moi, à la débandade, des mots que je lisais « à la volée ». Je rassemblais alors les étincelles de deux cultures, celle de ma grand-mère et le  français de ma naissance. Ma douce grand-mère et ses gâteaux aux noms imprononçables qu’elle m’offrait, en me disant  « alors ? Ça te goûte ? ». Ces gâteaux en devenaient offrande à mon imaginaire.

  Puis vint le temps de l’adolescence. L’écriture en bandoulière, je sublimais mes errance marines, décochant des assemblages de lettres flamboyantes sur les remparts de mes incertitudes. Je vivais pour la rime, sans raison, dans un espace délimité par ma plume, encore !

  L’enfance et l’adolescence intimement mêlées, je demeure celle que des maîtres  formèrent avec une infinie patience. Ces calligraphes de mon jeune âge, qui me firent « entrer en écriture », je ne puis penser à eux sans une douce tendresse. Je leur dois certainement ce bonheur de transmettre aux enfants la passion de l’écrit. Transmettre, encore et toujours, pour que ces petits pionniers du Cybermonde n’oublient pas leurs racines de plume.

 

Commenter cet article