Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rassembleur  d'Etincelles -

Un écrivain journaliste partage avec vous son univers, ses passions, ses coups de griffe à l'actualité et sa passion de la musique des mots

Egletons. Corrèze. Les étudiants travaillent sur la Shoah

Publié le 7 Mai 2019 par Sylviane Sarah Oling

C'était le 9 avril à Egletons que la rencontre eut lieu...rencontre avec les 65 élèves de ce lycée qui ont permis, par leur détermination à rechercher toutes les sources, accompagnés par leur professeur d'histoire, Luc Le Caloch, de mettre en lumière vive la tragédie qui s est accomplie à quelques kilomètres de leur lycée. 
Dans la campagne , où quelques baraquements anonymes subsistent, 117 juifs étrangers furent parqués dans des camps disciplinaires, avant d'être transférés en août 1942 à Drancy, puis Auschwitz..Et parmi eux mon père..Je n'oublierai aucun de ces 65 jeunes..

Article paru sur cet événement dans le journal "La Montagne":

" Durant cette année scolaire, les classes de 1 re scientifique, Travaux Publics et Technicien en Étude du Bâtiment du lycée Pierre-Caraminot ont préparé un projet commémoratif d'un événement tragique, la rafle en Corrèze de 117 hommes, femmes et enfants juifs et leur départ au camp d'Auchère de Rosiers d'Egletons, entre le 18 août et 26 août 1942.

Après leurs arrestations, ils furent déportés d'abord à Drancy avant d'être envoyés aux camps d'extermination d'Auschwittz-Birkenau en Pologne.

Ce mercredi 10 avril, à l'entrée du lycée Pierre-Caraminot, une cérémonie en souvenir des 117 juifs déportés de Corrèze a eu lieu. Cette cérémonie est aussi en souvenir, comme l'a rappelé Sarah Oling, fille de Max Oling déporté par le convoi n° 24 du 26 août 1942 et survivant de la Shoah, pour toutes les personnes juives, homosexuelles, tziganes, francs maçons, opposants politiques, handicapés… qui ont été pourchassés, arrêtés, déportés et tués par le régime nazi.

Pour cette cérémonie, les élèves avec l'aide de leurs enseignants, ont mené un travail d'historien avec des recherches aux archives départementales. Grâce aux travaux effectués, Sarah Oling a découvert que son père était passé en Corrèze avant sa déportation à Auschwitz-Birkenau.

Ils ont étudié également les livres de Primo Levi et Simone Veil. Les 65 élèves concernés par ce projet ont effectué du lundi 11 au jeudi 14 février un déplacement au camp de transit et d'internement à Drançy et sur les lieux des exterminations à Auschwitz-Birkenau.

Tout le long de la cérémonie, les élèves ont lu des textes en mémoire aux victimes de la Shoah ainsi que la liste des 117 juifs étrangers dont seulement 6 sont revenus." 

Commenter cet article