Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rassembleur  d'Etincelles -

Un écrivain journaliste partage avec vous son univers, ses passions, ses coups de griffe à l'actualité et sa passion de la musique des mots

Se Taire? S'indigner en silence?

Publié le 19 Février 2015 par Sylviane Sarah Oling

Se taire... Se persuader, un instant seulement, que les mots , en tout cas les miens, sont dérisoires devant un tel chaos. Oublier ce que je fus, à défaut d'être ce que je suis. Ces temps de réactivité textuelle, entre autres, Au nom de tous les nôtres. Ces frères et sœurs en humanité, spoliés de leur vie, ou de leurs espérances d'un monde nouveau où élever leurs enfants dans la dignité. Tous ceux  pour lesquels, par une filiation d'évidence, je ne peux cesser de me sentir concernée, bien au delà des mots.

En des temps pas si lointains, aux côtés de l'association d'étudiants Hypoccampe, nous menions de véritables combats pour jeter un éclairage puissant sur le négationnisme au sein des universités lyonnaises. En d'autres temps, en Pologne, moi, fille de déporté, j'avais établi une passerelle avec des étudiants polonais, pour qu'ensemble nous puissions établir un dialogue constructif sur ce que fut la Pologne de leurs parents ou de leurs grands parents, et, surtout, sur ce que devait être la Pologne de demain. Débarrassée de ses fantômes. 

Oui. Tout cela fut . Tout demeure encore. La haine de l'autre. Le rejet identitaire.  Aujourd'hui, alors que des cimetières chrétiens, juifs ou musulmans, sont profanés, dans une communauté de bêtise et de déraison,  alors  que des êtres sans humanité apparente assassinent, de la plus abjecte des manières, au nom de qui, de quoi, quelles pourraient être  les raisons d'espérer?  

Les raisons tiennent justement à notre propre sens de l'humanité. A cette "contagion du bien" , à opposer aux errements de quelques uns. Et, encore et toujours, à cette volonté farouche de ne pas céder à la tentation de la réciprocité. Se dire que demain est à inventer, non sur les ferments de la déraison, mais sur ceux de  la foi en la capacité de l'Homme à se régénérer.

L'avenir, ce sont ces jeunes gens, qui attendent de nous que nous leur transmettions des valeurs, un sens à donner à leur futur, pour qu'ils ne soient plus, pour certains, à la dérive. Voilà ce qui peut nous redonner une réelle raison d'espérer, en actes et en intention.

 

S. Oling

 

Commenter cet article

mathilde 20/02/2015 00:31

je lis , j'adhère pleine d'inquiètude
pour le l'avenir proche...merci pour cette
belle manière d'écrire ...

Kol 19/02/2015 17:35

juste, comme d'habitude ma Sarah.....Il faut que le bien triomphe du mal, si déjà chacun d'entre nous l'applique et fait taire ses préjugée, on aura fait un millième du chemin, mais au moins au aura oeuvré.
devant cette situation française inquiétante,pour ne parler que de la France, avec des millions d'ennemis cachés au milieu des autres et qui du jour au lendemain agissent comme des loups, moi j'avoue que pour la première fois vraiment, je n'ai aucune idée globale, j'essaie toujours d'arriver avec un sourire chaleureux, quelques mots, et il y a souvent des réponses qui me font passer une bonne journée.... Les loups je les ais déjà rencontrés, et au procès j'ai pu constater leur impossible remise en questions... et il y a bientôt 30.... Maintenant c'est mille fois pire.... fais des articles ma belle. On ne lâche rien...